John Fitzgerald Kennedy : Les 3 moments les plus marquants de son histoire

Il n’est plus un secret pour personne que le 35e président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy est entré dans l’histoire d’une façon particulière. Outre ses discours pertinents et originaux, le président Kennedy a marqué les esprits et rendu indélébile son passage. Voici 3 moments qui ont marqués les esprits !

Un discours d’investiture historique

Le discours d’investiture du président Kennedy fut l’un des discours d’investiture les plus courts de l’histoire américaine. Il a duré moins de 14 minutes, mais marquera à jamais les mémoires. Jusqu’à ce jour, ce discours est considéré comme l’un des plus brillants ; surtout par ces quelques mots “Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays.” C’est la preuve que ce fut un président qui a bénéficié d’une bonne formation. Des articles-conseils en formation sont sur royet.

Un président contre la haine raciale

Aux États-Unis, dans les années 60, Noirs et Blancs vivaient dans une tension sociale permanente. Le pays était dans une situation de crise sociale avec une ségrégation raciale à son plus haut niveau. Le jeune président, pour ramener la paix, a suivi les pas de l’ancien président Abraham Lincoln en militant contre la ségrégation raciale et en œuvrant pour son abolition. Malgré ses nombreuses actions (droits civiques des citoyens noirs-américains, amélioration des conditions de vie des plus démunis..), JFK s’est souvent heurté au Congrès, majoritairement composé de conservateurs.

Les derniers mots d’un président aimé

Vers la fin de l’année 63, le président était en pleine campagne de réélection à travers le pays. Dans la matinée du 22 Novembre 1963, en tournée à Dallas, John Fitzgerald Kennedy devait faire un discours sur la tolérance et la raison. S’excusant du retard de sa femme auprès des reporters qui attendaient devant l’hôtel, John prononçait ses dernières paroles publiques : “Madame Kennedy se prépare. Cela prend plus de temps, mais bien sûr, quand elle a fini, elle a meilleure allure que nous” avait-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *